Actualités du marché de l’énergie – Juillet 2021| Blog Endesa

[ checkBrowser.version] [ checkBrowser.compatible]

[ checkBrowser.text.info]

[ checkBrowser.text.change] [ checkBrowser.text.browser].

[ literal.accesibilidad.IrAlContenido]

Endesa - électricité, gaz, personnes

Actualités du marché de l’énergie – Juillet 2021

Posté le 15 juillet 2021

Gaz : Tendance haussière

  • L’offre ne répond pas aux besoins actuels en gaz (accélération de la reprise économique qui booste la demande et les stockages de gaz européens très bas) et maintient les prix sur des hauts historiques sur 13 ans.

  • L’arrivée de gaz russe sera faible ce mois-ci en raison des maintenances sur Yamal et Nord Stream et aussi de par la volonté de maintenir les flux faibles via l’Ukraine.

Electricité : Tendance haussière

  • Le programme de maintenance du parc nucléaire d’EDF se poursuit cet été. Des retards ont été annoncés en juillet pour la remise en opération des quelques réacteurs. Néanmoins, EDF a rehaussé son objectif de production nucléaire pour 2021 à 345-365 TWh. 

  • Les prix de l’électricité sont impactés par les prix historiquement élevés du CO2 et du gaz alors que la demande augmente suite à la reprise économique.

Charbon et CO2 : Tendance haussière

  • Les annonces de la Commission européenne sur les évolutions règlementaires du paquet climat « Fit to 55 » le 14 juillet sont très attendues. Quelques fuites pointent vers un marché ETS plus tendu (baisse de l’offre de quotas et accroissement de la demande) et maintiennent les prix élevés. 

  • La demande de charbon asiatique poursuit son augmentation et supporte les prix.

Pétrole : Tendance haussière

  • Malgré quelques incertitudes qui persistent autour de la souche Delta du Covid, la hausse de la demande s’accélère et supporte les prix. 

  • L’issue très attendue de la réunion prolongée de l’OPEP+ du début du mois est inquiétante : les producteurs du cartel n’ont pas réussi à s’accorder sur une augmentation de leur production alors que la demande continue de croître. Selon plusieurs prévisionnistes, les prix pourraient atteindre 80$/b dès septembre. 

Economie

  • 130 pays se sont accordés pour mettre en place un taux minimal d’impôt sur les sociétés au niveau mondial. Il serait de 15% et rentrairait en vigueur en 2023. La finalisation de ce pacte sera annoncée en octobre.

  • La croissance de l’activité du secteur privé français s’est accéléré en juin selon l’indice PMI.

  • Le dollar continu son appréciation face à d’autres monnaies suite aux perspectives d’une normalisation de la politique monétaire de la Réserve Fédérale américaine.

L’avis d’Endesa : Sans évolution par rapport au mois de juin: L’ensemble des marchés énergétiques sont orientés à la hausse et atteignent dans la plupart des cas des niveaux de prix historiquement élevés. Si les prix sur certains marchés (CO2 en particulier) semblent largement portés par des mouvements spéculatifs, côté gaz les multiples problématiques liées à l’approvisionnement à court ou plus long terme ne permettent pas de présager des baisses importantes de prix dans les prochains mois.

Les baisses éventuelles seront ponctuelles et de courte durée et sont donc à surveiller attentivement.

 

-->