Actualités du marché de l’énergie – Septembre 2021 | Blog Endesa

[ checkBrowser.version] [ checkBrowser.compatible]

[ checkBrowser.text.info]

[ checkBrowser.text.change] [ checkBrowser.text.browser].

[ literal.accesibilidad.IrAlContenido]

Endesa - électricité, gaz, personnes

Actualités du marché de l’énergie – Septembre 2021

Posté le 13 septembre 2021

Gaz : Tendance haussière

  • Le marché global du gaz bascule d’un surplus en 2019 et 2020 à un déficit significatif cette année provocant des prix records.
  • L’Europe devra concurrencer fortement avec l’Asie, dont la demande de gaz croit à deux digits, pour essayer de capturer l’offre de GNL.
  • Nord Stream 2 a finalement été achevé le 10/09/21, toutefois le gazoduc doit obtenir l’approbation de la réglementation européenne, prérequis à l’obtention de sa certification et assurances, processus qui pourra prendre encore quelques mois.​

Electricité : Tendance haussière

  • Le marché électrique continue à suivre fidèlement l’évolution des prix du gaz et du CO2 et bat également des records de prix.​
  • La compétitivité des centrales à charbon augmente par rapport aux centrales à gaz compte tenu des hausses de prix du gaz et du CO2.
  • La disponibilité du parc nucléaire continue sa progression et EDF a révisé à la hausse sa production attendue cette année.

Charbon et CO2 : Tendance haussière

  • La demande du charbon reste soutenue du côté de l’Asie et en Europe les réserves diminuent.
  • L’appel à centrales fossiles pour la production électrique provoqué par la faible production éolienne et par la hausse de la demande suite à la reprise économique, fait monter la demande et donc les prix des quotas.
  • Les industriels et énergéticiens demandent aux autorités des limites à la participation des fonds d’investissement dans le marché ETS.

Pétrole : Tendance haussière

  • La demande de pétrole continue sa progression de court terme. Cela se reflète dans la baisse des réserves des stockages américains.
  • L’ouragan Ida (début septembre) a provoqué une baisse de l’activité pétrolière et gazière aux Etats-Unis. C’est maintenant le tour de l’ouragan Nicholas qui menace la production du Texas.​
  • La production pétrolière augmente tant pour les pays OPEP+ que les non-OPEP.

Economie

  • L’économie française retrouvera plus rapidement son niveau pré-crise selon la Banque de France, au 4ème trimestre 2021 plutôt que début 2022. L’estimation de la croissance de cette année est de 6,3% selon cette institution.
  • La BCE estime que l’inflation des derniers mois est temporaire et que « selon toute probabilité » ralentira dès 2022, mais elle se déclare prête à réagir dans le cas contraire. 
  • L’inflation américaine du mois d’août (0,3%) est moins forte qu’attendue par le marché (0,4%). Cela conforte la Fed dont la politique demeure accommodante.

L’avis d’Endesa  : Le rallye des prix de l’énergie continue et avec lui les incertitudes sur le passage hivernal. Le spread des prix entre l’Asie et l’Europe se réduit et dévient négatif. En effet, les prix du TTF sont maintenant supérieurs aux prix JKM asiatiques, ce qui incitera l’arrivée de GNL en Europe, toutefois à un prix très élevé. Les tensions sur le marché resteront importantes d’ici à la fin de l’hiver. Dans la durée, le rehaussement des objectifs environnementaux de l’UE afin d’accélérer la transition énergétique changent durablement le paradigme énergétique et avec lui les niveaux des prix de l’énergie.

-->