Audit énergétique dans une PME… et après ? | Blog Endesa

[ checkBrowser.version] [ checkBrowser.compatible]

[ checkBrowser.text.info]

[ checkBrowser.text.change] [ checkBrowser.text.browser].

[ literal.accesibilidad.IrAlContenido]

Endesa - électricité, gaz, personnes

Audit énergétique dans une PME… et après ?

Posté le 12 octobre 2021

En application de la directive européenne 2012/27/UE relative à l’efficacité énergétique, le code de l’énergie prévoit désormais la réalisation obligatoire d’un audit énergétique dans les grandes entreprises. Si les PME ne sont pas soumises à une telle obligation réglementaire, il n’en reste pas moins que l’air du temps est à la réflexion sur l’impact environnemental.

Qu’est-ce qu’un audit énergétique et quelles sont les actions à mener après sa réalisation ? Quelques éléments de réponse à vos interrogations. 

Qu’est-ce qu’un audit énergétique ?

L’audit énergétique a pour objectif de vous aider à améliorer la performance énergétique du patrimoine bâti de votre entreprise. Il est conseillé de confier sa réalisation à un professionnel certifié.

Quatre certifications vous garantissent d’avoir affaire à un intervenant spécialisé :

  • La certification 19.05, audit énergétique des bâtiments tertiaires et/ou habitations collectives, délivrée par l’OPQIBI ;
  • La certification 01 A, audit énergétique « Bâtiments », délivrée par l’AFNOR CERTIFICATION ;
  • La qualification des prestataires d’audits énergétiques « Bâtiments » attribuée par l’organisme LNE ;
  • La qualification 01-01, audits énergétiques des bâtiments tertiaires, remise par l’ICERT.

Après une analyse fine de votre patrimoine immobilier, l’auditeur établit une liste détaillée des travaux susceptibles d’être engagés pour réduire la consommation énergétique de votre entreprise. À l’issue de l’audit, vous disposerez également d’une estimation chiffrée de ces travaux et d’une proposition de planification de ces derniers.

Les suites de l’audit

Une fois en possession de cet état des lieux énergétique de votre patrimoine, vous devrez prendre une décision sur la réalisation des travaux préconisés par l’auditeur. Pour cela, vous allez devoir mobiliser des moyens financiers considérables. Des aides existent pour vous aider à financer certains travaux. Dans un second temps, vous devrez lancer la consultation des entreprises, avec ou sans maître d’œuvre, en fonction de l’envergure de votre projet de rénovation énergétique. Enfin, il vous faudra sélectionner le ou les prestataires qui réaliseront les travaux. 

Le financement des travaux d’amélioration de la performance énergétique

  • Les aides à l’investissement de l’ADEME :
    Le mieux est de contacter directement la direction régionale de l'ADEME dont vous dépendez. Elle saura vous renseigner sur les travaux qui peuvent être subventionnés par l’organisme.
  • Le prêt Eco-énergie (PEE) délivré par BPIFrance :
    Ce prêt s’adresse aux micro-entreprises, TPE et PME de moins de 250 salariés ayant plus de trois ans d’existence au moment de la souscription du prêt. Ces dernières doivent, en outre, présenter un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros.
    Le montant du PEE est compris entre 10 000 et 100 000 € et ne peut dépasser les fonds propres de l’entreprise. Vous pouvez trouver la liste des travaux éligibles sur le site d'information des CCI.
  • Les aides à l’investissement de l’ADEME :
    Depuis 2006, les vendeurs d’énergie ont l’obligation de réaliser par eux-mêmes ou par l’intermédiaire de leurs clients des économies d’énergie. Pour cela, ils contribuent financièrement à la réalisation de travaux d’amélioration de la performance énergétique et attribuent des CEE en fonction des économies d’énergie réalisées.

D’autres financements existent. Pour les connaître, n’hésitez pas à contacter la chambre de commerce et d'industrie dont vous relevez.

La consultation et le choix des entreprises

Une fois les financements mobilisés, vient la phase de sélection des entreprises. En fonction de l’ampleur des travaux engagés, vous avez la possibilité de solliciter l’assistance d’un maître d’œuvre. Dans certains cas, cette désignation est obligatoire. Il en est ainsi si vos travaux sont soumis à la délivrance préalable d’un permis de construire. Ce dernier sera responsable de la désignation des entreprises et du bon déroulement des travaux jusqu’à leur réception.

Dans ce cadre, il prendra en charge : 

  • La rédaction des documents nécessaires à la consultation des entreprises ;
  • L’analyse des offres remises ;
  • Le suivi intégral du chantier ;
  • La réception des travaux ;
  • Le suivi de la levée des réserves éventuellement indiquées dans le procès-verbal de réception.

Si vous décidez de vous passer des services d’un maître d’œuvre, vous pouvez prendre en charge seul ses différentes missions. Vous avez également la possibilité de désigner un assistant à maîtrise d’ouvrage.

Le conseil d’Endesa : La directive européenne fait également la promotion des systèmes de management de l’énergie pour les PME. Ces systèmes intègrent un suivi de l’impact des travaux effectués. Analysez vos consommations réelles après travaux pour ajuster ou planifier des travaux complémentaires.